Jeune conducteur moto : voici tous nos conseils pour toi !

T’as eu ton permis moto et t’es tout content à l’idée de dévaler l’asphalte ? C’est super ! Mais reste humble avant d’attraper ton guidon et profite de notre article qui te rappellera tout ce qu’il faut savoir pour adopter une bonne conduite en deux-roues, mais aussi assurer ta sécurité et celle des autres. Parce que les erreurs en moto ne pardonnent pas, il faut que tu redoubles de vigilance. Conseils, Astuces… Viens lire la bible du jeune motard.

 

Les conseils avant de rouler en moto

Premièrement,vérifie les équipements que tu dois porter sur toi. Ton casque doit être bien attaché et ton blouson fermé. Veille bien à toujours t’habiller avec des vêtements résistants, capables de te protéger en cas de chute ou même de simplement te tenir chaud (vive le cuir). Bien évidemment, évite les shorts quand tu montes en bécane, même l’été (pour éviter les brûlures du mollets (le moins grave)).

Ensuite avant de mettre le contact, il faut que tu prennes garde à plusieurs éléments. Pense bien à retirer ton ou tes antivols ! Cela paraît bête mais ça arrive bien plus souvent qu’on ne le croit. Tout comme pour la béquille et/ou ton bloc-disque, vérifie bien à ce que ces éléments  soient retirés. En plus de bonnes égratignures, tu risques de te payer une belle honte. Enfin, fais un check systématique des rétroviseurs et des lumières avant de mettre les gaz. Top-case fermé, pas d’objets posés sur l’arrière de la selle, c’est bon tu peux démarrer.

Le démarrage et l’arrêt à moto

Au départ, pense à serrer le frein lorsque tu passes la première. En effet, en fonction de la qualité de l’embrayage, la moto peut faire un petit bond en avant très désagréable si tu ne sécurises pas le coup. Chauffe ton moteur un peu avant de partir, car si tu démarres dans un virage par exemple, ta moto aura du mal à monter dans les tours à cause de l’angle, et sera donc susceptible de caler ! Et évidemment, regarde bien ce qui t’entoure avant de t’engager sur la route.

Quand tu roules à basse vitesse et que tu dois te mettre à l’arrêt, il faut également savoir quand poser les pieds sur le sol au bon moment. Ça t’évitera d’esquinter tes semelles et surtout attends d’être bien stabilisé pour poser la pointe des pieds au sol en poussant verticalement sur tes jambes.

    Mais attention il y a plusieurs paramètres à prendre en compte si tu veux t’arrêter convenablement :

    • Ne t’arrête jamais trop près d’autres motos ou d’autres véhicules.
    • Arrête toi parallèlement à un trottoir et pose ton pied dessus ! Pas sous le trottoir sinon ta cheville risque bien de souffrir et de se prendre tout le poids de la moto si tu perds l’équilibre de ce côté.
    • Attention de choisir le bon emplacement pour t’arrêter. Il faut éviter un maximum les sols meubles comme les terres humides, argileuses, sableuses… Le poids de ta moto pourrait l’enfoncer et t’empêcher de repartir dans de bonnes conditions.
    • Prends garde à poser le pied en sécurité sur un sol plat. Eloigne toi le plus possible des plaques d’égouts par exemple, surtout par temps humide.

    Le freinage en moto

    Il faut apprendre à doser son freinage… Trop fort tu passes au-dessus du guidon, trop faible c’est trop tard aussi. Vérifie ta mécanique et ton liquide de freinage et n’hésite pas à faire quelques sorties d’entraînement au freinage pour bien te familiariser avec la moto. Fais bien gaffe, par temps de pluie, aux sols glissants et aux bandes blanches, ça peut très vite surprendre.

    Quand tu le peux, il vaut mieux utiliser le frein moteur au maximum en rétrogradant, ça permet à la fois d’adopter une conduite plus douce mais aussi de préserver tes équipements de freinage. Tout comme les voitures, il faut prévoir des entretiens réguliers de ta moto pour éviter les pannes. Notre partenaire Opteven peut t’aider dans ce sens grâce à sa garantie panne mécanique dédiée aux motos.

    Pour les freinages à la dernière seconde, il est conseillé d’appuyer sur les deux freins, à l’avant et à l’arrière pour éviter les changements de trajectoire. Essaye de mettre le plus de poids à l’arrière de la moto pour gérer le transfert des forces.

    Les dépassements en moto

    Le dépassement est la manœuvre la plus dangereuse à réaliser en deux-roues. Alors suis nos conseils plutôt deux fois qu’une :

    • Place toi à l’arrière gauche d’un véhicule que tu souhaites dépasser pour voir si la voie est libre en face de toi. Sinon, ranges toi bien calmement derrière le véhicule, un dépassement peut attendre quelques secondes.
    • Ne dépasse jamais dans un virage ou à l’approche d’une intersection.
    • Attends d’avoir un peu plus d’expérience pour remonter les files de voiture, cela demande une vigilance accrue et de bons réflexes. Un changement de voie d’un autre usager de la route sans prévenir est vite arrivé.
    • N’oublie pas que tu es moins visible, donc reste aux aguets des portières de voiture qui s’ouvrent ou des personnes qui veulent traverser la chaussée (derrière un bus ou un camion par exemple).
    • Prends en compte le fait de ne pas avoir de carrosserie, chaque petit choc ou faux mouvement peut avoir une conséquence fatale. Ainsi quand tu doubles les grosses voitures et les camions sur l’autoroute, fais bien attention aux appels d’air que tu risques de subir. Tiens bien le guidon !

    Les astuces avec un passager en moto

    En premier lieu, il faut que ton passager puisse être à l’aise derrière toi et profite d’une sécurité optimale. Ses pieds doivent toucher les repose-pieds et les mains doivent tenir les sangles et poignées prévues à cet effet. Sinon il est toujours possible de s’agripper au conducteur même si cette méthode n’est pas la plus sécuritaire. Autre point important, tout comme toi, le passager doit être équipé : alors gant, casque et tenues couvrant le corps sont indispensables.

    Un passager derrière toi, c’est un poids en plus sur ta moto, forcément la conduite sera à adapter en conséquence. Les distances de freinage sont plus longues, la tenue de route est modifiée, l’inertie dans les virages est plus importante, l’accélération est plus capricieuse… Garde bien tout ça en tête, car cela implique des dépassements et des freinages plus longs, ainsi que des manœuvres plus compliquées à effectuer.

    N’hésite pas à prévenir ton passager qu’il ne doit pas contrôler la route, il doit se laisser faire et ne pas faire de mouvements brusques sinon l’accident est assuré ! Tu verras, tu ressentiras tous ses mouvements et il fera bouger la moto s’il gigote un peu trop. Alors c’est aussi à toi de la rassurer en adoptant une conduite douce pour que ton passager puisse avoir confiance en ta conduite et en la moto.

    Rappelle-toi : prudence est mère de sûreté. Alors reste toujours humble au guidon de ta moto. Pour continuer à te renseigner, découvre notre article qui te donne les clés pour bien entretenir ta moto !

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *