Les 7 informations à savoir sur la Garantie Panne Mécanique

Tu t’es probablement déjà posé ces questions sur la Garantie Panne Mécanique. Aujourd’hui, nous te donnons les réponses aux 7 questions qui reviennent le plus à notre partenaire Opteven ! À vos questions. Prêt. Réponses !

Comment faire fonctionner ma garantie ?

Que tu y aies déjà souscrit ou que tu sois simplement intéressé(e) par la garantie panne mécanique, tu te demandes sûrement comment la faire fonctionner en cas de problèmes.

En cas de panne mécanique, contacte immédiatement ton assureur. Ainsi, les garanties pourront être mises en œuvre pour le dépannage, le véhicule de remplacement, le contact aux garages agréés, etc.

Une fois que le devis est réalisé dans l’un des garages agréés par votre garantie assurance auto, vous saurez si les éléments défectueux sont couverts par votre contrat. Votre assurance prendra en charge les réparations dans la limite du plafond défini. En revanche, si la pièce n’est pas couverte par votre contrat, le devis sera à votre charge.

Sache que le taux de vétusté (on te l’explique à la question 4) sera appliqué sur le changement des pièces.

Quelles sont les pièces couvertes par la Garantie Panne Mécanique ?

Les pièces garanties par votre assurance Panne Mécanique peuvent varier en fonction des options et du contrat choisis par le propriétaire du véhicule. Souvent, les contrats de Garantie Panne Mécanique ne prennent pas en charge les pièces d’usure, les pièces de freinage, les pièces d’embrayage et les consommables (liquides de refroidissement, huile, etc.). Pour cela, il faut bénéficier d’un contrat d’entretien .

Par exemple, le contrat Excellence + d’Opteven prend en charge de nombreuses pièces du véhicule.

Quelles sont les pannes les plus fréquentes ?

Les problèmes les plus récurrents surviennent généralement de la batterie ou des freins. Ci-dessous, tu peux retrouver les 10 pannes les plus fréquentes. Elles représentent à elles-seules 42 % de l’ensemble des pannes survenant sur les automobiles.

  1. L’allumage et électricité du moteur (batterie et alternateur)
  2. Les plaquettes de frein ou garnissage
  3. La courroie (ou la chaîne) de distribution
  4. L’électronique du moteur
  5. Les disques ou les tambours
  6. L’alimentation (injection et pompe à injection)
  7. Le refroidissement du moteur
  8. Les éclairages (feux, phares et ampoules)
  9. Les pièces annexes (démarreur, débitmètre)
  10. Le chauffage et la climatisation.

Qu’est-ce qu’un taux de vétusté ?

La vétusté est une notion utilisée par les assurances qui correspond à la dépréciation d’un bien matériel, par son usure, son ancienneté et son niveau d’entretien. Estimée par un expert, la vétusté s’exprime en pourcentage et peut réduire l’indemnité reçue par l’assuré lors d’un sinistre.

L’expert, pour déterminer la valeur du véhicule, va prendre en compte deux critères : l’âge du véhicule et le kilométrage de la voiture. L’expert en déduit ensuite le taux de vétusté et la franchise de l’assuré. L’estimation effectuée peut être supérieure ou inférieure à la cote Argus en fonction de l’état du véhicule. En revanche, il est bon de savoir que la vétusté ne s’applique qu’aux éléments qui s’usent et doivent être changés régulièrement par le propriétaire de l’automobile :

  • la batterie
  • les pneus
  • les courroies
  • le radiateur
  • le pot d’échappement
  • le radiateur
  • les plaquettes de frein.

Qu’est-ce qu’une franchise ?

La franchise est la somme qui reste à la charge de l’assuré lors d’un sinistre, après indemnisation de l’assureur. Le montant de la franchise peut prendre la forme d’une somme fixe ou bien correspondre à un pourcentage de la somme de l’indemnisation, ou même une combinaison des deux méthodes de calcul.

La franchise peut faire son apparition dans plusieurs cas. Souvent, lorsque le conducteur est responsable d’un accident de la route, l’indemnisation des réparations est accompagnée d’une franchise. De même, pour des garanties du type « bris de glace », « incendie », « vol de véhicule », ces options sont accompagnées de franchise.

Bien évidemment, cela dépend de votre contrat d’assurance auto. Il est donc important de choisir convenablement son contrat afin d’éviter les mauvaises surprises lors d’un imprévu. La franchise existe pour responsabiliser le conducteur. En effet, l’assureur prend en charge une partie des indemnités, mais la franchise permet de s’assurer que le conducteur a un comportement responsable sur la route.

Mon véhicule est en panne, ma garantie est-elle valable si j’ai plusieurs pannes ?

Lorsque vous tombez en panne, il est nécessaire que tu exécutes la réponse à la question 1, comment faire fonctionner ma garantie.

Ensuite, tu dois savoir que le nombre d’intervention sur ton véhicule est illimité durant la durée de ton contrat. À chaque panne, tu bénéficies ainsi de la prise en charge des éléments couverts par ton contrat de garantie panne mécanique.

Attention ! Certains contrats déterminent un plafond de remboursement au-delà duquel vous ne serez plus couvert. Sois donc attentif à toutes les clauses de vos conditions générales afin de ne pas avoir de mauvaises surprises le jour d’un imprévu.

Mon véhicule est une épave, quelles sont les démarches pour mettre fin à ma garantie ?

Ton véhicule ne roule plus et tu souhaites donc mettre fin à ton contrat de garantie panne mécanique ? Attention, ce n’est pas si simple…

Résilier ton assurance auto ne peut pas se faire à n’importe quel moment de l’année et sans justificatif valide. Tout d’abord, la loi dit que tout véhicule se doit d’être assuré, qu’il roule ou qu’il reste garé dans un parking ou un garage. En effet, le véhicule, même à l’arrêt peur présenter un risque pour les autres.

En revanche, si ton assurance habitation couvre également ton automobile à l’arrêt, il est possible de négocier avec ton assureur actuel une résiliation, si ce dernier se montre concilient.

Enfin, si tu décides de te débarrasser de ton épave et de la mettre à la casse, l’interruption des cotisations sera acceptée. N’oublie cependant pas de demander le justificatif de destruction délivrée par la casse ayant pris en charge ton véhicule. Il suffira ensuite d’envoyer un mail de résiliation à ton assureur en joignant le justificatif.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *