Comment se protéger du pollen en conduisant ?

Le pollen est un fléau pour de nombreux Français. Plus de 25 % de la population y sont allergiques. Se protéger du pollen en conduisant sa voiture est donc indispensable. Explications dans cet article des précautions à prendre en tant que conducteur et de l’importance du filtre d’habitacle pour se protéger des pollens.

Les précautions à prendre en tant que conducteur

Pendant la saison des pollens, s’étendant de nos jours de mars à octobre, il est important que les conducteurs prennent quelques précautions. Généralement, dès que les températures remontent après l’hiver, le rhume des foins fait son apparition et c’est un calvaire pour celles et ceux qui éternuent à longueur de journée.

Lorsqu’il y a un pic allergène dans ta région, tu devrais rouler avec toutes les vitres fermées. C’est une question de confort mais aussi de sécurité. Si le conducteur est pris par une crise d’éternuements, le risque de collision augmente logiquement. Pour suivre le calendrier des pollens ou connaître le risque d’allergie en temps réel dans ton département, ajoute https://pollens.fr/ à tes favoris. Si tu prends la voiture, ne prends pas de médicaments antihistaminiques. Ceux-ci sont déconseillés avec la conduite (le symbole se trouve sur la boîte) car ils provoquent un état de somnolence. De plus, pour éviter de déposer des pollens sur l’oreiller et sur le lit, enlève tes vêtements dans la salle de bain et préfère te laver les cheveux le soir plutôt que le matin.

Le filtre d’habitacle pour se protéger du pollen

Le filtre d’habitacle de ton véhicule est utile pour purifier l’air qui entre dans le véhicule. Cet élément est un filtre à pollen qui va empêcher les allergènes, les gaz, la poussière et les germes de s’infiltrer à l’intérieur de ta voiture. Il permet de conserver un air de bonne qualité dans l’habitacle et de ne pas éternuer toutes les cinq secondes si tu es allergique !

Il existe différents types de filtres d’habitacle :

  • Les filtres d’habitacle simples, permettant de filtrer le pollen.
  • Les filtres d’habitacle au charbon actif, qui permettent de filtrer la pollution et les mauvaises odeurs.
  • Les filtres d’habitacle au polyphénol, permettant de bloquer tous les types d’allergènes.

Il ne te reste plus qu’à faire un choix. Les tarifs sont évidemment différents en fonction du type de filtre choisi et du modèle de véhicule. Pour donner une fourchette, ils se trouvent entre 15 et 30 €.

N’oublie pas qu’un filtre, ça se change ! Changer son filtre d’habitacle est nécessaire pour éviter qu’il ne soit plus efficace, voire bloque l’entrée d’air extérieur dans la voiture. Si le filtre est encrassé, il sera difficile pour toi de désembuer ton pare-brise, de changer l’air et les odeurs. L’entretien de ton véhicule est important.

Il doit donc être changé régulièrement. Mais quand changer son filtre d’habitacle ? L’encrassement du filtre se fait plus ou moins rapidement, en fonction de l’utilisation de ton véhicule. Si tu roules principalement en ville, le filtre sera sale plus rapidement en raison de la pollution. Quoi qu’il en soit, les professionnels estiment qu’un filtre d’habitacle doit être changé tous les ans ou tous les 15 000 kilomètres.

Tu peux aussi observer directement l’état de ton filtre. Pour accéder à cet élément, réfère-toi au manuel d’utilisation de ton véhicule ou à sa revue technique. Si l’opération s’avère trop compliquée, fais appel à un professionnel.

Alors n’oublie pas, pour se protéger des pollens en conduisant, il est important de conduire les fenêtres fermées, particulièrement si tu es allergique. Évite les médicaments antihistaminiques qui provoquent des somnolences et sont déconseillés avant de prendre le volant. Enfin, sélectionne un filtre d’habitacle adapté à tes allergies et change-le régulièrement afin de toujours respirer un air pur dans l’habitacle.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *